A votre écoute  04 93 96 92 40
      Plongez dans votre vie !

Le Grand Bain LE BLOG

NOUS AVONS TOUS UN DESTIN PASSIONNANT QUI NOUS ATTEND !

Reconversion professionnelle : préparer le moment idéal

préparer sa reconversion profesisonnelle

 

Si comme 9 français sur 10, l’idée de changer de vie ou de changer de métier vous a déjà traversé l’esprit, sachez qu’au final ce ne sont que 28% des français qui ont réellement plongé dans une nouvelle vie, selon une enquête réalisée par le groupe AEF pour Nouvelle vie pro.

Ces chiffres ne me surprennent pas et le faible taux de passage à l’acte s’explique selon moi par plusieurs raisons :

En premier lieu, nous n’avons pas toujours choisi pleinement notre orientation scolaire : celle-ci a parfois été déterminée par une envie de faire plaisir à nos parents, ou simplement par défaut, en raison d’un manque d’accompagnement dans la définition de nos motivations profondes.

Pour ma part, j’ai toujours été passionné par la communication : je créais des journaux et des radios au collège, puis un spectacle de fin d’année dans l’enseignement supérieur. Mais finalement, j’ai choisi une filière de gestion d’entreprise parce que cela semblait être un choix plus raisonnable pour mes parents et pour moi.

Ensuite, je me suis engagé naturellement dans une carrière dans les ressources humaines en lien avec mon cursus universitaire et j’ai fini par bâtir mon identité professionnelle sur ces bases. C’est un élément fort qu’il est difficile de redéfinir car les repères sont ancrés par la force de l’habitude et de l’investissement personnel.

“L’existence  précède l’essence” disait Jean-Paul Sartre. Autrement dit, l’homme existe d’abord, se rencontre, surgit dans le monde, et ensuite il se définit.

On pourrait penser qu’un changement de métier ou d’orientation professionnelle est plus difficile quand on s’est installé dans une certaine routine professionnelle. Mais pour certains, ce besoin devient vital et influe sur les priorités de vie. Les passions premières se réveillent alors et le désir de se réaligner aussi bien professionnellement que personnellement devient une nécessité.

Ce souhait de donner plus de cohérence et de sens à notre existence peut nous amener à réfléchir à une reconversion, et surtout à agir pour tester la faisabilité de notre projet avant de le concrétiser (ou pas).

Je suis passé par ces différentes phases pendant ma période de salariat, car mon souhait était bien de devenir entrepreneur dès la fin de mes études, un autre rêve que j’ai dû taire pendant longtemps.

Je pense ne pas avoir franchi le cap pendant de nombreuses années, par manque de confiance en mes capacités, ou peut-être aussi parce-que que je ne souhaitais pas m’investir davantage dans le secteur de la gestion d’entreprise en créant mon activité dans ce domaine. Si j’avais bien le désir de maîtriser mon avenir professionnel en devenant mon propre « patron », je n’agissais pas vraiment pour rendre plus concrète cette envie.

Ce n’est qu’après avoir connu des périodes professionnelles et personnelles difficiles que la nécessité d’agir est devenue plus prégnante. J’avais clairement le souhait de pouvoir me réaliser totalement en mobilisant mes compétences et mon goût pour la communication, le besoin d’occuper ma place dans le monde et de donner plus de sens à mon travail après avoir vécu plusieurs déceptions professionnelles.

Si aujourd’hui, je peux me réaliser dans mon travail de « communicant », le processus de transformation a duré plus de vingt ans entre l’envie de changement et sa réalisation concrète.

Voilà pourquoi, je ne suis pas surpris que seulement 28% des personnes concrétisent leur envie de changement.

Je pense que la reconversion professionnelle est un processus de réalignement entre ce qu’on est, ce que l’on sait faire et ce que l’on aime faire. Avec du recul, j’aurais pu accélérer ce processus en levant certains freins que je vais évoquer dans la suite de ce billet.

pret pour le changement

De l’idée à la construction d’un projet, jusqu’à sa concrétisation

Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est. Jean-Paul Sartre

Cette citation de Jean-Paul Sartre résume assez bien la teneur de ce paragraphe. Effectivement, nous ne pouvons pas tout maîtriser mais nous avons la liberté d’agir, de décider, de faire ou de ne pas faire.

Dans la majorité des cas de reconversion professionnelle, le processus de transformation ou de réalignement obéit à plusieurs étapes :

  • L’émergence d’idées de reconversion et le tri sélectif de celles-ci
  • La transformation de l’idée en projet : c’est-à-dire la confrontation au réel des idées retenues
  • Et enfin la mise en œuvre du projet que l’on choisit et que l’on approfondit pour en faire un succès

L’émergence des idées de reconversion peut-être une phase enthousiasmante ou stressante...

 ...stressante si l’on sait que l’on désire un changement mais sans réellement savoir ce que l’on souhaite faire,

...enthousiasmante, car on se prête à rêver, à ouvrir tous les champs des possibles, à se projeter dans une nouvelle vie.

En ce qui me concerne, le fait de connaître le domaine que je souhaitais rejoindre m’a permis d’imaginer différentes pistes de reconversion. Cependant, beaucoup d’entre elles, une fois posées sur le papier, n’étaient pas réalistes sur le plan financier, ou relevaient de l’utopie si je prenais en compte toutes les contraintes à surmonter pour les réaliser.

Cela peut sembler décourageant mais ce brainstorming avec soi-même permet de verbaliser toutes ses envies, pour finalement faire émerger “l’idée” qui pourra se concrétiser en projet.

L’étape du projet est essentielle car elle demande de construire son idée, d’identifier les étapes du parcours à suivre pour arriver à son but.

Ces deux premières étapes essentielles sont des étapes préparatoires, elle ne constituent pas un changement de vie ou de métier, on est libre de prendre tout le temps nécessaire à la réflexion, à l’approfondissement de la connaissance de soi-même et des compétences que l’on a acquises et qui pourront s’avérer utiles pour la suite.

Dans mon cas, j’ai pu établir une liste de mouvements à réaliser pour atteindre mon objectif : j’ai suivi une formation en cours du soir, j’ai réalisé des mobilités internes qui m’ont permis de passer de la gestion d’entreprise, à la gestion de l’information, puis à la communication numérique et enfin, j’ai créé mon entreprise dans ce domaine.

La plus grande difficulté est celle du passage à l’acte, car si les deux premières étapes ne dépendent que de nous, la troisième comporte à la fois des freins psychologiques ou des freins liés à l’environnement externe, en raison notamment de la perception de notre démarche de reconversion par les autres.

Vous l’aurez compris, le premier acte à poser et qui n’est pas engageant, est de bien définir ce que l’on souhaite profondément avant d’initier tout changement.

Les freins à une reconversion professionnelle

Mon parcours de reconversion a été long, mais finalement adapté à ma situation personnelle et professionnelle.

Pendant la phase de préparation, j’ai traversé plusieurs zones de doute, en attendant de percevoir que toutes les conditions étaient réunies pour que je puisse accéder à ma reconversion.

Le fait d’identifier ses propres freins fait partie de la préparation à un changement de vie et cela permet d’être prêt à agir quand tous les feux passent au vert.

Le moment idéal de ma reconversion a été la conjonction de la levée de mes freins intérieurs et d’un contexte extérieur que j’ai patiemment rendu plus favorable.

Voici quelques-uns des freins qui ont ralenti mon passage à l’acte :

  • S’accorder le droit de faire quelque chose pour soi : j’ai été éduqué dans le respect de la parole donnée, d’un travail bien accompli, l’obligation d’être un bon élève. Alors, quand il a fallu « travailler pour moi », j’avais le sentiment de trahir mon entourage, d’être égoïste. Ce fut le premier frein à lever pour commencer à agir.
  • Trouver le temps de combiner une formation et son métier : convaincre son entourage de sa démarche pour qu’il comprenne que vous serez, pendant une période, moins disponible et qu’il sera impacté indirectement par votre décision.
  • Accepter de repartir à zéro : si vous ne réalisez pas votre reconversion professionnelle dans le cadre d’une mobilité interne ou par le biais d’un programme d’intrapreneuriat, vous pourrez avoir le sentiment d’abandonner une position durement acquise au fil des années. Ce changement de statut peut être un frein au changement, la situation future que l’on envisage doit alors présenter des bénéfices supérieurs à cette perte et combler pleinement le vide laissé par votre ancien statut social.
  • Le manque de confiance en soi : vais-je réussir ? ai-je les compétences ? toutes ces questions qui peuvent miner votre confiance en vous doivent être vécues comme des pistes de travail vers votre reconversion. Si vous vous interrogez sur un point précis, il faut alors bâtir un plan d’actions qui vous permettra de lever vos doutes et d’acquérir une confiance basée sur des points concrets : comme acquérir de l’expérience en vous joignant à un projet bénévole, en vous investissant dans un projet d’entreprise, en développant une nouvelle idée de service ou de produit, ou encore en développant votre réseau professionnel.

Chaque personne a ses propres freins. Pour les lever, il est nécessaire de bien les identifier et d’étudier toutes les possibilités pour agir sur soi-même et se dépasser.

Pour réussir son projet de reconversion professionnelle, il reste un point clef à traiter, c’est celui de la solidité économique :

Le fait de sortir d’une situation confortable financièrement est un véritable frein à la concrétisation de son projet. Même si l’énergie retrouvée vous motivera suffisamment dans les premiers mois, sur le long terme il faut que le projet puisse répondre à votre besoin de sécurité financière.

J’espère que le partage de mon expérience vous permettra d’avoir des pistes de réflexion sur la nécessité de réduire l’écart entre votre idée de reconversion et sa concrétisation et que vous pourrez vous préparer à plonger dans une nouvelle vie.

Toute l’équipe du Grand Bain est à votre écoute pour vous accompagner dans ce parcours ! N’hésitez pas à les contacter.

José

Pour aller plus loin

Découvrez notre offre d'accompagnement personnalisé : CHANGER DE VIE !

je change ma vie sophie

  • Dernière mise à jour le .